Apprécier ce que l’on a

La société actuelle nous oblige à nous comparer les uns des autres et du coup à envier notre voisin. On veut une aussi belle voiture que Pierre ou une maison aussi grande que celle de Paul, le même corps que Julie ou la robe de Pauline.

De ce fait on n’est jamais satisfait de ce que l’on a. On est constamment à la recherche d’éléments dont on n’a pas besoin fondamentalement. Lorsqu’on les obtient, le plaisir est de courte durée car on se crée déjà de nouveaux besoins. On passe une vie à vouloir toujours plus que ce que l’on possède déjà.

Où se trouve le bonheur dans tout cela ?

Le contentement est la clé ! Apprendre à se satisfaire de ce que l’on a et comprendre la différence entre une envie et un besoin.

À méditer : parfois la liberté est de ne rien posséder.

#JoyThérapie.

IMG_7369

Mont Batur – Bali

« Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté même dans la richesse » – Confucius.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s